Gestionnaire de programme de la Manning Regional Victim Services Society

De : Patricia Proskurniak
Nom du club : Manning Curling Club

Je ne suis pas membre du Manning Curling Club, mais suis gestionnaire de programme de la Manning Regional Victim Services Society, située à Manning, en Alberta.

Aujourd’hui, le 23 février 2019, notre société a organisé son tournoi annuel de curling 2×2 au Manning Curling Rink. Les équipes sont composées de deux adultes et de deux enfants. Si vous pouvez pousser une pierre, même un tout petit peu, vous pouvez faire partie d’une équipe. Nous acceptons les enfants et les adultes de tous âges. Les équipes peuvent être composées de parents avec leurs enfants, de grands-parents avec leurs petits-enfants, ou bien de tantes et d’oncles avec leurs nièces et neveux.

Comme nous accueillons habituellement 16 et même 18 équipes chaque année, ça été un peu difficile aujourd’hui de constater que seulement 8 équipe s’étaient inscrites au tournoi. Bien qu’il ne s’agisse pas d’une collecte de fonds pour notre groupe, mais plutôt d’une activité de sensibilisation, ce fut un peu décevant de n’accueillir que la moitié des équipes que nous recevons habituellement. Je me suis questionnée à ce sujet, et j’ai appris que notre petite communauté organisait au même moment des jeux toute la journée sur sa patinoire de hockey, que le club 4‑H organisait une tribune et que l’école secondaire était l’hôte d’un tournoi de basketball. Le moment était simplement mal choisi.

Or, malgré la baisse des inscriptions, le niveau de plaisir était élevé! J’ai regardé autour de moi toute la journée en écoutant les enfants s’amuser. Au cours de cet événement, nous avions un pot rempli de bonbons, et les enfants étaient invités à deviner combien il en contenait. Une fois que tout le monde avait joué ses trois parties, nous sommes montés à l’étage pour annoncer l’équipe qui avait obtenu le plus de points. Les membres de l’équipe gagnante ont remporté des T-shirts fournis par une entreprise locale de graphisme. Une autre entreprise locale a assumé le coût du déjeuner pour les enfants préparé par le kiosque de restauration de la piste de curling. Cet événement annuel est un véritable effort communautaire.

Pour en revenir au concours consistant à deviner le nombre de bonbons dans le pot,  je dois avouer que l’enthousiasme des participants a atteint son paroxysme, car le gagnant se voyait remettre un vélo tout neuf! Il s’agissait d’un don d’une autre entreprise locale du secteur forestier. La personne qui a fourni la deuxième approximation la plus juste s’est vue remettre le pot à bonbons!

Tout le monde était fatigué à la fin de la journée, mais il s’agissait d’une « bonne fatigue ». Voilà, c’est ainsi que nous avons célébré la Journée du curling au Canada!