Rejoignez la célébration nationale
Journée du curling au Canada

La Coupe Baxter – à cinq ans de son centenaire

Dave Cutler

12 février 2021

TOTAL VOTES | 80

Sur la rive nord du Lac Huron, dans le nord de l’Ontario, se trouvent les communautés de Little Current et Espanola. Même avant la construction d’un pont et d’un chemin, il y avait des liens étroits entre les deux villes, et un de ces liens est une compétition de curling amicale, un évènement annuel très attendu, la Coupe Baxter.

La Coupe porte le nom de George Baxter, un voyageur de commerce qui est arrivé à Little Current en 1910. Il a travaillé pour, et a fini par gérer une quincaillerie dans cette ville.

Après une partie amicale entre deux équipes des deux villes, les joueurs se sont rendus dans un hôtel à proximité pour se réchauffer. Après avoir vidé plusieurs verres, les joueurs ont décidé de poursuivre le jeu en lançant des « thunder mugs » (vases de nuit) le long des couloirs de l’hôtel.

Après mûre réflexion, George a décidé que cet évènement devrait se tenir annuellement, avec de vraies pierres, sur une vraie piste. Il a offert de faire le don d’un trophée. Et c’est ainsi qu’en 1925, la Coupe Baxter a été inaugurée.

À l’époque, il n’y avait pas de chemins locaux, seulement la voie ferrée. L’équipe en visite chargeait ses pierres à bord le train, et durant le lent trajet, il y avait du temps pour bavarder et pour élaborer les stratégies de jeu. Chaque joueur avait son propre ensemble de pierres, de poids différents. Arrivés à destination, ils déchargeaient leurs équipements et se rendaient au club de curling pour se préparer aux parties.

Évidemment, il fallait prévoir un intervalle pour se ressourcer et boire une coupe avant les matchs. Puis on disputait un match, et de nouveau on faisait pause pour se ressourcer. Tôt ou tard, les visiteurs ont dû attraper le train pour le voyage de retour. L’exercice pouvait s’étendre sur trois ou quatre jours, selon les caprices de la météo.

Une semaine plus tard, les visiteurs devenaient l’équipe qui recevait, en attendant avec impatience l’arrivée de leurs adversaires. Et le tournoi se reprenait avec autant de passion. Heureusement c’était un évènement qui se passait seulement une fois par année!

Au fil des années, les installations ont été modernisées. Pour commencer, l’équipe de Little Current jouait sur deux pistes dans un « abri ». Les deux pistes (de 12 pieds chacune) ont été converties en trois pistes (de 10 pieds). Cela voulait dire qu’une pierre pouvait être dans deux maisons voisines en même temps. Aujourd’hui, Little Current a quatre pistes réglementaires intégrées au centre de loisirs.

Espanola a également apporté une série d’améliorations progressives à ses installations. Au début, le club de curling a été établi dans un ancien dortoir pour les ouvriers des chantiers et des ponts. Le dortoir se situait près de l’endroit où se situent actuellement les installations municipales de loisirs. Le dortoir a été incendié, et pendant des années, le curling se jouait sur des pistes en plein air. En 1951, un nouvel aréna a été bâti, et le club de curling a été ajouté peu après. Le bâtiment a vu bon nombre d’améliorations par la suite.

Pareillement, les voyages sont devenus beaucoup plus faciles, comparé aux premières années de la Coupe Baxter. Une autoroute a été construite, et un pont tournant enjambe le chenal. On peut faire le trajet en voiture ces jours-ci, en faisant un petit détour dans le Red Dog Tavern, ou aller en autobus (comme aux bons vieux jours, un intervalle pour bavarder et planifier les stratégies de jeu). Dame Nature aime toujours venir mêler les cartes avec des tempêtes de neige pour nous donner de nouvelles aventures à raconter.

Tous les deux clubs sont membres de la Northern Ontario Curling Association, et chacun a accueilli des éliminatoires provinciales et régionales.

À l’origine, les parties de Coupe Baxter consistaient en douze manches (sur de la glace naturelle au mois de février), mais cela a été changé à dix manches, et le nombre d’équipes participantes a augmenté, de huit à dix. À l’heure actuelle, nous disputons des parties en huit manches, avec une pause à la mi-temps.

Cet évènement annuel se poursuit jusqu’à ce jour, et les joueurs dans les deux communautés se réjouissent à la perspective de participer à la compétition, les blagues, les discours, et le bon repas. Le total des résultats obtenus sur les dix parties (5 à chaque club) détermine le gagnant. Quatre représentants, deux de chaque club, sont désignés pour veiller à la bonne continuation de la tradition.

Cet évènement a commencé en 1925, et a survécu à la Dépression, des virages accidentels dans le chenal du Nord, le vol de la Coupe (elle a été retrouvée), la Seconde Guerre mondiale, et des intempéries légendaires. Chaque ville recense plusieurs joueurs qui participent depuis plus d’une vingtaine d’années. Cette année, ce sera la 96ème édition de la Coupe, et d’une façon ou une autre, pandémie oblige, ce groupe de joueurs dévoués – et un peu fous – va trouver les moyens pour perpétuer la tradition.

Sur la photo : Jack Tait, d’Espanola, et John Hodder, de Little Current.