Rejoignez la célébration nationale
Journée du curling au Canada

Une bonne chose pour moi…

10 novembre 2020

Avril 2016, le club de curling de Longue-Pointe (QC) ferme malheureusement ses portes.  Un beau club de curling, des gens sympathiques, de beaux souvenirs de tournois (Colts). Une bien triste nouvelle pour le monde du curling, mais qui s’est avéré, façon de parler, une bonne chose (pour ne pas dire excellente) pour moi…

La saison suivante, la fermeture du club de Longue-Pointe oblige donc les gens à changer leurs habitudes.  Malheureusement, certains ont accroché leurs souliers.  Les autres ont dû devenir membre dans un autre club à proximité.

Le club de Rosemère accueille donc plusieurs anciens membres de ce club. Le niveau et calibre de jeu allait surement augmenter. J’étais enthousiasmée à cette idée.  Parmi les anciens membres de Longue-Pointe que Rosemère a accueilli, se trouvaient Geneviève Frappier et Michel Briand; deux joueurs qui sont allés, à deux reprises, au championnat canadien double-mixte ensemble.

Avec l’arrivée des joueurs de LP, une nouvelle ligue a vu le jour : le double-mixte.  Cette formule de jeu est toute nouvelle pour plusieurs au club, mais certains décident d’embarquer.  Geneviève et Michel joue dans cette ligue évidemment ensemble.

Alors que Michel ne pouvait pas se présenter à sa partie un bon dimanche soir, étant aussi très impliqué au hockey mineur de sa région, il me demande de le remplacer. Yé! Content d’avoir l’occasion de jouer avec une joueuse de ce calibre et d’apprendre ce style de jeu.  Je suis un peu, voire pas mal nerveux.  Je ne la connais pas vraiment. Est-ce que je serai à la hauteur? Je ne suis qu’un joueur amateur…  Finalement, je joue une bonne partie et on s’amuse.  Et, avec le temps, nous devenons de bons amis.

Le temps passe.  Elle, célibataire depuis peu, et moi, depuis quelques années…  Vous devinez la suite.  J’ai trouvé, enfin, la personne avec qui j’avais envie d’être.  A la blague, je disais souvent que la personne avec qui je voudrais être devait soit jouer au curling, soit faire du vélo de route.  La saison de curling étant plus longue que celle du vélo…. 😉

La deuxième saison suivante, nous avons commencé à jouer ensemble.  Tous les couples vous le diront, jouer en couple, c’est un bon test.  Une chance pour moi, elle est tellement patiente… 😉  Nous pouvons donc pratiquer notre passion ensemble.  Mes amis du club sont très contents pour moi…

Sa grande fille de 16ans (Zoé) joue également au curling pour le club de Laval. Elle joue depuis l’âge de 8 ans.  Elle fait de la compétition et est allée aux Jeux du Québec à quatre reprises.  On se promène donc aussi pour la voir jouer et l’encourager lors de ses tournois.

Mais ça ne s’arrête pas là. Sa fille (Judith, 9ans) et son garçon (Charli, 5ans) ont eux aussi commencé le curling. C’est l’fun de les voir évoluer mais surtout s’amuser au curling.  Les fins de semaine, quand nous ne sommes pas en tournoi pour nous ou pour Zoé, on aide les jeunes à leur intégration et initiation au curling.

Bref, grâce au curling, j’ai trouvé une amoureuse formidable et une famille qui aime le curling autant que moi.  Même beau-papa Frappier joue depuis 40 ans.

Nous sommes une famille de curleurs.

L’été, Geneviève fait du vélo avec moi, après s’être acheté un vélo de route… Les enfants aussi font plusieurs kilomètres de vélo avec nous.  Je suis comblé.

Le curling pour moi est donc devenu plus qu’une passion, mais une histoire d’amour.

——————————————————————————————————————————-

Thank you
Have a nice day

Martin Bégin
Ste-Thérèse, Québec
Rosemère C.C.

Famille-Curling-Fou-97a77c108ccecdcd1fdae5e837539d24-scaled.jpg

CCA-MonHistoire_MyStory-R2.0-10edb5b671c4f1bbf1d8d06012a6a798.docx

    Leave a comment